20 Mai 2024
lundi 20 Mai 2024

Tout savoir sur le compromis de vente - Zyne

Tout savoir sur le compromis de vente

L’achat d’un bien immobilier est généralement précédé de la signature d’un compromis de vente, qui constitue un avant-contrat. D’autres formes d’engagement avant signature de l’acte authentique de vente comprennent la promesse de vente ou la proposition d’achat. Mais qu’en est-il exactement de ces différents types de contrats ?

Qu’est-ce qu’un compromis de vente ?


Le compromis de vente se présente comme un avant-contrat, constituant un engagement réciproque des deux parties : le propriétaire s’engage à vendre son bien à l’acquéreur, tandis que celui-ci s’engage à acheter le bien aux conditions prévues dans le contrat. Le compromis de vente fixe les modalités de la vente. Il mentionne ainsi le prix du bien immobilier, les conditions générales, les conditions particulières souhaitées par les parties, ainsi que les conditions suspensives. Le compromis indique également une date butoir à laquelle l’acte de vente définitif devra avoir été signé (généralement 3 mois après le compromis). 

 Le compromis de vente : modalités pratiques

Le compromis de vente peut être signé devant notaire : dans ce cas, c’est ce dernier qui établit le contrat. Généralement, la rédaction du compromis est comprise dans les émoluements que touchera le notaire au moment de la vente. Néanmoins, elle peut aussi être payante. Vendeur et acheteur ont la possibilité de signer un contrat d’engagement réciproque sous seing privé. La rédaction du compromis pourra s’appuyer sur l’un des nombreux modèles que l’on trouve sur internet, en l’adaptant aux conditions souhaitées par les deux parties.

Cette deuxième solution est à privilégier si l’on ne parvient pas à obtenir assez rapidement un rendez-vous chez le notaire. La signature du compromis est généralement accompagnée par le versement d’un dépôt de garantie par l’acheteur (les parties s’entendent souvent sur 10%). Le chèque est remis au notaire qui effectuera la vente et versé sur un compte de séquestre. Le vendeur doit, quant à lui, fournir un dossier des diagnostics techniques.

Du compromis à la signature de l’acte authentique

Il se passe généralement entre 2 et 3 mois entre la signature du compromis et celle de la vente définitive. Durant cette période, le notaire s’occupe des formalités préalables à la vente : il rassemble et vérifie les titres de propriétés qu’il fera inscrire au livre hypothécaire.

Ces formalités préalables ne débutent cependant que 7 jours après la signature du compromis, cette période couvrant la période de rétractation sans motif garantie par la loi à l’acheteur. Au-delà des septs jours, l’acheteur pourra faire jouer des clauses suspensives inscrites dans le compromis. La principale condition suspensive est la non obtention du prêt. Dès lors que l’acquéreur achète le bien en ayant recours à un crédit immobilier, cette condition figure obligatoirement dans le compromis. L’acheteur dispose de 45 jours pour obtenir son financement. Les autres conditions suspensives comprennent une situation hypothécaire non apurée, la préemption du bien par une collectivité publique et la découverte de servitudes d’urbanisme.

Des alternatives au compromis : la proposition d’achat et la promesse de vente

La proposition d’achat est un document d’engagement unilatéral produit par l’acheteur, qui souhaite réserver un bien immobilier pour un prix identique ou inférieur à celui proposé par le vendeur. L’offre doit être écrite et elle est généralement limitée dans le temps. Le vendeur est libre de l’accepter ou de la refuser. S’il accepte, il y a contrat et l’acheteur ne peut plus se rétracter. La promesse de vente, à l’inverse de la proposition d’achat, engage le vendeur : elle peut être unilatérale, mais si elle est contresignée par l’acheteur, elle constitue un compromis de vente. Le vendeur peut signer une promesse unilatérale lorsqu’il est en présence d’un acheteur intéressé, mais pas encore décidé. La promesse de vente constitue une réservation du bien.

Pour aller plus loin

Compromis-de-vente-dun-bien-immobilier-comment-ca-marche-CONSOMAG

Comment fonctionne le compromis de vente d’un bien immobilier ?

0
C’est un avant-contrat qui lie le vendeur et l’acheteur avant la signature de l’acte définitif de vente d’un bien immobilier devant notaire. La signature de cet avant-contrat n'est pas légalement obligatoire, mais se révèle indispensable dans la pratique. La...
Un-acheteur-peut-il-se-retracter-apres-la-signature-du-compromis-de-vente

Est-il possible de se rétracter après la signature du compromis de vente ?

0
Consomag vous parle « immobilier » ou plus exactement d’un droit que vous pouvez exercer si vous êtes acheteur : le droit de rétractation. Quand, comment et dans quelles circonstances l’exercer ?

Articles dans la même catégorie

Comment-lire-le-prix-affiche-sur-les-annonces-de-ventes-immobilieres-CONSOMAG

Ventes immobilières : comment lire le prix affiché sur les annonces ?

0
CONSOMAG vous aide à y voir plus clair sur l’affichage des prix de vente ou le montant des honoraires dans les annonces de vente des biens immobiliers. Afin que...
Renovation-energetique-casse-tete-en-vue-a-Paris

Le casse-tête de la rénovation énergétique à Paris

0
"D'ici 15 ans, sans rénovation, les deux tiers des logements dans les immeubles haussmanniens seront hors des clous pour être loués". Et les rénover pourraient s'avérer être un gros casse-tête....
Immobilier -Choisir-son-locataire-autorise-ou-pas-

Peut-on choisir son locataire ?

0
Vous pouvez choisir votre locataire, mais encore faut-il ne pas exclure d'autres candidats de manière illégale. Voici quelques conseils pour ne pas vous tromper et les moyens qui peuvent...
Immobilier-que-vaut-votre-maison-sans-le-prix-du-foncier-

Maison : que vaut-elle sans le prix du foncier ?

0
D’après les données du site d’annonces immobilières SeLoger, le prix des maisons neuves est inférieur à celui des anciennes… à condition d’y retrancher le prix du terrain. Voici les...
Immobilier -Contrat-de-construction-de-maison-individuelle-attention-aux-mauvaises-pratiques

Attention aux mauvaises pratiques des contrats de construction de maison individuelle

0
Très protecteur pour le consommateur, le contrat de construction de maison individuelle (CCMI) peut malgré tout faire l’objet de mauvaises pratiques, si ce n'est abusives dans certains cas. C'est...
Colocation-bail-unique-ou-contrats-multiples-quelles-differences-CONSOMAG

Colocation : quelles différences entre bail unique ou contrats multiples ?

0
CONSOMAG s’intéresse à la colocation et plus précisément aux différents types de contrat de bail qu’elle permet. Avant de s’engager dans une colocation, il est important de connaître les...
Comment-lutter-contre-les-marchands-de-sommeil-Consomag

Comment lutter contre les marchands de sommeil ?

0
En France, près de 450 000 logements occupés sont considérés comme indignes, c’est-à-dire présentant des risques pour la santé ou la sécurité des occupants. Pour empêcher leur mise en...
Etat-des-lieux-attention-de-ne-pas-le-negliger-C

Attention de ne pas négliger l’état des lieux

0
L’état des lieux est obligatoire. Il doit se faire le jour de la remise des clés et être annexé au bail. Sa réalisation ne peut se faire que de...
Miami-est-a-la-mode-chez-les-investisseurs-espagnols

“Miami est à la mode” chez les investisseurs espagnols

0
Le marché de l’immobilier est en plein boom sous le soleil de Floride, en grande partie porté par la demande des acheteurs étrangers. Parmi ceux-ci, les Espagnols sont de plus...
Pratique -Vendre-un-bien-en-indivision-ce-que-vous-devez-savoir

Ce que vous devez savoir avant de vendre un bien en indivision

0
Être propriétaire à plusieurs n’est pas toujours simple, mais la vente d’un bien en indivision l’est encore moins. C’est pourtant le passage obligé de la plupart des successions. Rappel...

Articles populaires

Infos générales populaires