21 Fév 2024
mercredi 21 Fév 2024

L’endométriose, une maladie féminine encore mal connue - Zyne

L’endométriose, une maladie féminine encore mal connue

L’endométriose est une maladie féminine encore mal connue mais qui touche pourtant près d’une femme sur dix.

A cause de cette mauvaise connaissance de la maladie par le corps médical, il n’est pas rare que le diagnostic ne soit établi qu’au bout de dix ans, laissant les femmes qui en souffrent dans le désarroi et la douleur. Pourtant, du fait de sa fréquence, de simples douleurs pelviennes ou des règles douloureuses devraient éveiller les soupçons et mener vers des examens complémentaires dans le but de proposer un traitement approprié.L’endométriose consiste en un développement anarchique du tissu recouvrant la cavité utérine (l’endomètre). Celui-ci se développe dans d’autres parties de la cavité abdominale, généralement sur les ovaires, les trompes de Fallope, le vagin, la vulve mais parfois aussi sur d’autres organes qui ne sont même pas des organes génitaux : la vessie, l’intestin, l’appendice… Les douleurs interviennent généralement au moment de l’ovulation et surtout au moment des règles car ces tissus « mal placés » subissent le cycle hormonal au même titre que la muqueuse utérine. Ainsi, à chaque fin de cycle, alors que la muqueuse utérine se désagrège, constituant ainsi les règles, les lésions d’endométriose saignent également mais le sang ne peut pas s’écouler hors du corps. Il s’accumule et provoque des inflammations et de vives douleurs.

La cause exacte de ce développement ectopique de l’endomètre est à l’heure actuelle encore inconnue. Cependant, plusieurs hypothèses  tentent de l’expliquer :

–          un reflux de sang par les trompes dans la cavité abdominale lors des règles, appelé reflux menstruel rétrograde, entraînerait des fragments d’endomètre dans la cavité abdominale qui s’y implanteraient.

–          le tissu péritonéal se transformerait en tissu de l’endomètre, sans doute sous l’influence d’hormones. Ce phénomène s’appelle la métaplasie.

–          une transplantation des cellules endométriales involontaire lors d’un acte chirurgical gynécologique ou via les voies lymphatiques ou vasculaires.

C’est l’hypothèse du reflux rétrograde qui a la faveur des médecins mais le phénomène toucherait 90% des femmes sans que cela pose forcément de problème. On évoque une déficience de certaines cellules immunitaires, chez les patientes souffrant d’endométriose, qui ne feraient alors pas leur travail de « nettoyage ».

Bien que certaines femmes souffrant d’endométriose ne manifestent par chance aucun symptôme, la maladie cause le plus souvent :

–          des règles douloureuses et abondantes,

–          des douleurs pelviennes, abdominales voire même lombaires (qui peuvent devenir très vives et être ressenties en permanence au fur et à mesure que l’endométriose évolue),

–          des douleurs pendant les rapports sexuels,

–          l’apparition de kystes,

–          pendant les règles, des douleurs en urinant, des ballonnements douloureux, des troubles intestinaux,

–          une stérilité (30 à 40% des malades).

A la douleur physique s’ajoute bien souvent également une souffrance psychologique (difficulté avec le partenaire, désir d’enfant insatisfait, sentiment que la douleur n’est pas prise au sérieux, fatigue extrême).

C’est bien souvent le désir d’enfant qui permet de poser un diagnostic. Outre la méconnaissance de la maladie, les femmes subissent leurs douleurs et les considèrent comme normales pendant les règles. Elles sont confortées dans leurs convictions par les médecins qui invoquent des spasmes utérins pour expliquer les douleurs. Au moment où ces femmes veulent avoir un enfant, les échecs conduisent à des examens plus poussés (coelioscopie, hystérosalpingographie, IRM,…) qui révèlent bien souvent une endométriose.

Heureusement, des traitements existent pour soulager les patientes.

Le traitement chirurgical permet de retirer les lésions ou de les détruire par électrocoagulation ou par le laser.

Le traitement hormonal bloque la production d’estrogènes et empêche ainsi l’ovulation. Il n’y a plus de règles, et si les lésions restent présentes, elles ne saignent plus et ne provoquent donc plus douleurs et gonflement des zones touchées. Bien sûr, le choix de ce traitement hormonal ne peut se faire que si la patiente ne souhaite pas avoir d’enfant car il consiste en fait à créer une ménopause artificielle. Les effets secondaires sont d’ailleurs fréquents (bouffées de chaleur, …). Ce traitement est bien entendu réversible immédiatement et son arrêt conduit à une reprise du cycle et donc à une ovulation. Ainsi, une grossesse peut être envisagée. Mais dans le cas d’une endométriose, un recours à la FIV (fécondation in vitro) est généralement nécessaire. En effet, une étude anglaise a mis en évidence une faiblesse des cils qui permettent de faire avancer l’ovocyte dans les trompes de Fallope pour faciliter sa rencontre avec les spermatozoïdes. Une constatation qui n’a cependant pas pu être expliquée.

Une fois le traitement commencé, son efficacité dépendra de la collaboration entre le médecin et la patiente car il est possible que celui-ci ait besoin d’être modifié au cours du temps. D’autre part, ce traitement peut entraîner une lassitude et un abandon de la part de la patiente qui s’expose bien entendu à une récidive.

De plus en plus de médecins s’accordent à dire qu’aujourd’hui l’endométriose est encore sous diagnostiquée. En conséquence, si vous souffrez de douleurs pendant vos règles, et même si vous ressentez ces douleurs depuis que vous avez eu vos règles pour la première fois étant adolescente, consultez votre médecin ou votre gynécologue et envisagez avec lui la possibilité d’une endométriose. Plus tôt la maladie est détectée et mieux elle sera traitée. Ne la laissez pas évoluer suffisamment pour devenir invalidante.

En savoir plus sur Zyne

Pour aller plus loin

Un-test-salivaire-pour-detecter-lendometriose

Endométriose : un test salivaire pour

0
Les travaux de recherche, menés notamment par l’hôpital Tenon à Paris en collaboration avec l’entreprise lyonnaise Ziwig Health et les CHU de Lyon-Sud et d’Angers, permettent de prévoir la mise à disposition rapide d’un test salivaire extrêmement fiable. Une...
Douleurs et infertilite l039endometriose touche une femme sur dix

Douleurs et infertilité : l'endométriose touche une femme sur dix

0
Elle touche environ 10% des femmes et reste pourtant mal connue. Parfois très douloureuse et pouvant provoquer l'infertilité, l'endométriose est diagnostiquée en moyenne 7 ans après son apparition. Alors cette année encore, du 8 au 15 mars, plusieurs associations...
Endometriose-profonde-comment-la-traiter-

Comment soigner l’endométriose profonde ?

0
L'endométriose est une affection qui touche en France une femme sur dix, présentant des manifestations et des symptômes variés. Cette maladie est caractérisée par la présence de tissu endométrial en dehors de l'utérus, provoquant des douleurs pendant les règles...
Tout-ce-qu039il-faut-savoir-sur-l039endometriose-et-qui-peut-nous-aider-a-detecter-les-symptomes

Ce qu'il faut savoir sur l'endométriose

0
Pourtant découverte il y a belle lurette (en 1860), l'endométriose est aujourd'hui encore difficile à diagnostiquer. C'est en moyenne 7 ans après les premiers symptômes, que celle-ci arrive à être décelée. Pourtant, selon le ministère de la Santé, "10...
ENDOMÉTRIOSE : un enfer au quotidien

Un enfer au quotidien : l’endométriose

0
Nous donnons la parole à ces femmes qui souffrent d’endométriose, une maladie encore mal connue et trop peu diagnostiquée. C’est une maladie invisible qui est longtemps passée inaperçue même aux yeux du corps médical... Pourtant, une femme sur 10...
Endometriose-operer-avec-un-robot-Allo-Docteurs

Endométriose : opérer avec un robot

0
Lorsque les traitements anti-douleur ne suffisent pas à soulager les douleurs liées à l'endométriose, la chirurgie peut être proposée. Dans une clinique, à Bordeaux, on utilise un robot pour plus de précision et éviter les effets indésirables.

Articles dans la même catégorie

Ongle-incarne-comment-le-soigner-

Ongle incarné : comment le soigner ?

0
Comment reconnaitre un ongle incarné ? Un ongleincarné apparait quand le bord de l’ongle pénètre dans la peau au lieu de pousser normalement. Bien que tous les...
Diabete comment eviter les complications cardiovasculaires

Diabète : comment éviter les complications cardiovasculaires ?

0
Le diabète de type 2 ne cesse de progresser dans notre pays et à travers le monde. À tel point que les spécialistes parlent d’épidémie. Sans une prise en...
a8bba837b2d744b25d966d613107333d_html_7ddd997e90b61fd4

Comprendre la différence entre isolat de CBD et huile de CBD Full Spectrum

0
Pourquoi les compagnies de CBD vendent-elles les deux types ? Lequel devriez-vous acheter ? Pourquoi y a-t-il une différence de prix entre les deux ? Nous allons passer en...
Snober-ses-amis-pour-son-telephone-les-personnalites-les-plus-susceptibles-dy-succomber

Snober ses amis pour son téléphone : les personnalités les plus susceptibles d’y succomber

0
Une étude scientifique a été menée sur le phénomène de "phubbing", le fait de snober ses amis pour regarder son téléphone. Certaines personnalités seraient plus adeptes que d’autres, notamment...
Pourquoi-chez-le-psy-c039est-toujours-la-faute-des-parents

Pourquoi c’est toujours la faute des parents chez le psy ?

0
Dire que nos malheurs sont la faute de nos parents est presque toujours un passage obligé. Mais est-ce vraiment justifié ?
L'hygiène de bébé

L’hygiène de bébé

0
L'arrivé de bébé dans la vie du couple bouleverse réellement les habitudes des jeunes parents. Il convient de mettre toutes les chances de son côté pour bien soigner bébé. La...
Lavage-des-dents-les-arnaques-a-eviter-

Lavage des dents : les arnaques à éviter

0
Blanchir ses dents avec du citron ou du charbon, faire son dentifrice soi-même, se détartrer les dents avec un appareil acheté sur Internet,... Selon la dentiste Marie Anton, ces...
Toutes-vos-questions-sur-les-IST-

Toutes vos questions sur les IST

0
Provoquées par des virus, des bactéries ou des parasites, les Infections Sexuellement Transmissibles (IST) se transmettent lors de relations sexuelles. Malgré les campagnes de prévention, ces maladies augmentent régulièrement...
Coup-de-chaud-chez-votre-chien-comment-agir-et-prevenir-

Coup de chaud chez votre chien : comment agir et prévenir ?

0
En été, le coup de chaud n’est pas réservé à l’être humain. Les animaux aussi peuvent en souffrir, notamment les chiens. Comment reconnaître ce coup de chaleur sur votre...
Comment-surmonter-la-fatigue-apres-un-Covid-

Comment surmonter la fatigue après un Covid ?

0
Après une maladie infectieuse, la fatigue est fréquente. Dans le cas de la Covid-19, elle est parfois intense et peut durer plusieurs mois. Certains patients doivent suivre des séances...

Articles populaires

Infos générales populaires